… oui aux droits qui ouvrent au mariage !

10.600, c’est le nombre affolant d’enquêtes que l’Office des étrangers a ouvert, en 2017, pour des mariages blancs. Et ce chiffre risque d’augmenter dans les années à venir…

Afin de lutter efficacement contre la traite des êtres humains et les mariages arrangés – tout en limitant le gaspillage de ressources et d’argent public – j’ai rapidement mis en place, lorsque j’ai pris mes fonctions en 2012, une cellule de dix personnes spécialement dédicacée à la lutte contre les mariages blancs.

Le problème est que le mariage civil ouvre automatiquement des droits (séjour, nationalité, aides sociales). Il faut se rendre compte que l’officier d’Etat civil peut, actuellement, légaliser un séjour qui ne l’est pas !

Personnellement, je propose la chose suivante. Modifier le mariage en un acte purement administratif ne donnant accès à aucun avantage (sauf en terme d’héritage), et n’autoriser l’union de deux personnes que pour des citoyens légalement en ordre. Ainsi, cette simple idée, déjà d’application en Grande-Bretagne, nous permettra de résoudre efficacement ce problème.

Soyons clairs, mon but est avant tout d’éviter que des personnes malhonnêtes utilisent l’amour comme moyen pour outrepasser les lois belges. En tant qu’Echevin de l’état Civil, soucieux du respect de la loi et de l’ordre public, je ne l’accepterai jamais. L’amour est un principe sacré qui ne peut être dévoyé pour des questions de papiers. Cette faille législative doit donc être comblée le plus vite possible.

Retrouvez plus d’informations dans ma sortie médiatique de ce matin dans La Capitale.

http://www.lacapitale.be/254120/article/2018-07-12/courtois-stop-au-mariage-qui-ouvre-des-droits?from_direct=true