La Ville de Bruxelles s’est lancée dans un programme d’installation d’équipements de traitement et de désinfection de l’eau de ses piscines par rayonnement ultra-violet.

Objectif : permettre de réduire l’usage du chlore dans nos piscines publiques. Celle de Neder-Over-Heembeek a ainsi été équipée de la version la plus récente de ce dispositif qui lui permet de maintenir, depuis mai dernier, le taux de dérivés chlorés moyen dans l’eau sous la barre des 0,3 mg/litre.
Les démarches ont été lancées pour équiper également la piscine de Laeken du système baptisé « Advanced Oxydation System 12MA-2 » au cours des prochains mois. Tout sera mis en oeuvre pour en équiper ensuite la piscine du centre.
Vous le savez, les émanations de chlore sont susceptibles de provoquer des irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires, ainsi que des risques d’intoxication chronique et d’allergie.
Le système installé à Neder-Over-Heembeek combine une faible quantité de chlore et une oxydation photo-catalytique de l’eau. Celle-ci passe dans un réacteur équipé d’une lampe UV dans lequel une petite quantité de peroxyde d’hydrogène est dosée en continu. Cette association permet de diminuer drastiquement la présence de chloramines dans l’eau, selon le même effet produit par la lumière solaire dans la nature. La quantité d’eau utilisée pour le filtrage est sensiblement moins élevée (30%). Le dispositif engendre également une économie d’énergie. L’installation a été subsidiée à 80% par la Région bruxelloise.